Rechercher
  • Jean-françois Paoli

Lorsque l'effet Placébo de Pygmalion peut réduire le stress

Mis à jour : 13 févr. 2019

Et si l'effet Pygmalion pouvait être le placébo du processus de la réussite de votre entreprise ?


L'effet Pygmalion : Petit saut dans le passé en 1971 lors de l'expérience de Rosenthal et Jacobson.


Douze rats, deux groupes égaux, chaque groupe de rats est donné à six étudiants chargés de les faire traverser un labyrinthe après entrainement.

Les rats sont répartis aléatoirement, mais Rosenthal va dire :

au premier groupe, que leurs rats avaient réussi des tests très difficiles et que l’on devait donc s’attendre à des résultats exceptionnels de la part des rongeurs.

Au second groupe, que leurs rats n’avaient rien d’exceptionnel et qu’il était très probable qu’ils auraient du mal à trouver la sortie du labyrinthe.

En procédant ainsi, Rosenthal avait modifié les attentes de ses étudiants afin de voir si cela avait une incidence sur les performances des rongeurs.

Les résultats dépassèrent largement les prédictions de Rosenthal : les rats du groupe 1 furent bien meilleurs et certains rats du groupe 2 ne quittèrent même pas la ligne de départ. L'expérience a été reprise dans le milieu éducatif avec des résultats similaires.


Conclusion: le regard et l'attente de l'autorité compétente sur l'individu ont une conséquence directe sur la motivation, l'estime de soi et la confiance en soi.


Ne nous arrêtons pas là ...



L'effet placébo (à ne pas confondre avec le placébo).


Un bisou pour apaiser les blessures d’une chute de vélo, un bonbon à sucer pour atténuer des maux de gorge…Enfants, nous avons tous fait au moins une fois l’expérience de l’effet placebo. Adulte, vous avez une migraine, vous prenez un cachet d’aspirine. Cinq minutes plus tard, les maux de tête se sont évaporés. Pourtant le comprimé n'y est pour rien, il n'a pas encore été digéré!

L’effet placebo découle de la confiance de l’utilisateur dans le "médicament" ou dans la "croyance" qu’il absorbe. Il déclenche, à l’intérieur du cerveau, la sécrétion d'hormones qui soulagent la douleur.


Autrement dit, l’effet placebo est la conséquence neurochimique d’une croyance et d'une attente personnelle .


Évidemment, vous voyez où je veux en venir ...


Imaginez un comportement de votre entourage professionnel (et personnel) qui met en place un système de croyances, de confiance en vos aptitudes, en vos capacités au travers d'une communication émotionnelle pleine de convictions et d'encouragements.

Il est fort à parier que le binôme effet Pygmalion - effet placébo aura un effet anti-stress redoutable stimulant vos équipes qui pourront ainsi s'épanouir sereinement et efficacement dans votre entreprise.


11 vues

© 2018 Chikara Corporate Consulting